Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

L'homme à  la courge
Lire le texte | Diaporama | Retour à la galerie

  • L'homme et la fille à  l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
  • L'homme et la fille au concombre errant
  • L'homme et la fille au concombre errant
  • L'homme et la fille au concombre errant
  • L'homme et la fille au concombre errant
  • L'homme et la fille au concombre errant
  • L'homme et la fille au concombre errant
  • L'homme et la fille au concombre errant

Sept séries de sept photographies

Format et technique : 49 tirages argentiques couleur H 20 X L 30 cm, contrecollés sur aluminium et encadrés (ramin et verre) en trois cadres par série.

Cadre 1 : H 31 X L 60 cm

Cadre 2 : H 31 X L 90 cm

Cadre 3 : H 31 X L 60 cm

Limité à cinq exemplaires pour chacune des sept séries de trois cadres.

L’homme à la courge, et les six séries qui l’accompagnent sont un conte moderne dont la trame est l’amour, Paris et les cucurbitacées.

On suit durant quatre saisons la déambulation d’un gamin montmartrois à la Francisque Poulbot aux quatre coins de Paris. En promenant sa courge, pas un sou en poche, petite chambre sur les toits, mais le cœur plein de joie et d’amour, il rencontre sa Cendrillon. Ensemble ils attendront une citrouille.

Dans le fameux conte de Charles Perrault, Cendrillon, le premier acte magique de la marraine la bonne fée est de transformer une citrouille du jardin en carrosse. C'est le premier instant où l'on sait qu'enfin Cendrillon va être aidée à trouver le bonheur. Et n’oublions pas la moralité du conte :

« C'est sans doute un grand avantage

D'avoir de l'esprit, du courage,

De la naissance, du bon sens,

Et d'autres semblables talents,

Qu'on reçoit du Ciel en partage;

Mais vous aurez beau les avoir,

Pour votre avancement ce seront choses vaines,

Si vous n'avez, pour les faire valoir,

Ou des parrains ou des marraines. »

Trois siècles plus tard, ce sont des courges, coloquintes, citrouilles, pâtissons, et concombres qui accompagnent ce couple, comme la présence discrète d'une bonne marraine guidant leur promenade dans la ville et leur initiation dans la vie.

Tout ici est conciliant, humble et contemplatif sur le chemin du bonheur.

Mireille Loup a reçu le Prix « Paris Ville rêvée » du Fond Régional d’Art Contemporain d’Ile-de-France.

L'homme à  la courge
Lire le texte | Retour à la galerie

L'homme et la fille à  l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à  l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille à l'amant au pâtisson
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant
L'homme et la fille au concombre errant

Sept séries de sept photographies

Format et technique : 49 tirages argentiques couleur H 20 X L 30 cm, contrecollés sur aluminium et encadrés (ramin et verre) en trois cadres par série.

Cadre 1 : H 31 X L 60 cm

Cadre 2 : H 31 X L 90 cm

Cadre 3 : H 31 X L 60 cm

Limité à cinq exemplaires pour chacune des sept séries de trois cadres.

L’homme à la courge, et les six séries qui l’accompagnent sont un conte moderne dont la trame est l’amour, Paris et les cucurbitacées.

On suit durant quatre saisons la déambulation d’un gamin montmartrois à la Francisque Poulbot aux quatre coins de Paris. En promenant sa courge, pas un sou en poche, petite chambre sur les toits, mais le cœur plein de joie et d’amour, il rencontre sa Cendrillon. Ensemble ils attendront une citrouille.

Dans le fameux conte de Charles Perrault, Cendrillon, le premier acte magique de la marraine la bonne fée est de transformer une citrouille du jardin en carrosse. C'est le premier instant où l'on sait qu'enfin Cendrillon va être aidée à trouver le bonheur. Et n’oublions pas la moralité du conte :

« C'est sans doute un grand avantage

D'avoir de l'esprit, du courage,

De la naissance, du bon sens,

Et d'autres semblables talents,

Qu'on reçoit du Ciel en partage;

Mais vous aurez beau les avoir,

Pour votre avancement ce seront choses vaines,

Si vous n'avez, pour les faire valoir,

Ou des parrains ou des marraines. »

Trois siècles plus tard, ce sont des courges, coloquintes, citrouilles, pâtissons, et concombres qui accompagnent ce couple, comme la présence discrète d'une bonne marraine guidant leur promenade dans la ville et leur initiation dans la vie.

Tout ici est conciliant, humble et contemplatif sur le chemin du bonheur.

Mireille Loup a reçu le Prix « Paris Ville rêvée » du Fond Régional d’Art Contemporain d’Ile-de-France.