Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Achetons Français
1998

17'40 (HI8 transcodé)


Mireille Loup incarne différents personnages qui s’entrecroisent et viennent répondre à la caméra au célèbre « système D » français. Chômage, allocations, travail au noir, défiscalisation etc., tous les systèmes sont abordés et montrent leurs failles. La vidéo est ponctuée de petites réflexions très « françaises » – ou devrions-nous dire « compliquées » – sur l’existence et l’amour.

« Mireille Loup pratique l’art du scénario avec aisance. […] Influencée par un père chanteur d’opéra, elle est très tôt immergée dans l’univers de la comédie. Dans la trilogie Henri (1994), Henri II, le Retour (1998), Henri III, la Chute (1999), elle incarne différents stéréotypes féminins suivant une série de saynètes humoristiques (déclaration d’amour, vie de couple, séparation) où elle s’adresse à un personnage fictif, Henri. On découvre encore les portraits multiples de l’artiste dans Achetons français (1998), contre-pied et satire du système D – en lien direct avec deux livres d’artistes, Réflexion d’une artiste subventionnée par le RMI, et Réflexion d’une vacataire au chômage technique (1997). Mireille Loup domine surtout l’orchestration de complexes installations visuelles et sonores. »

Cécile Camart, Mireille Loup, l’Arlésienne ou « chacun de ses visages », in Artpress Hors Série « Fictions d’Artistes », 2002

Voir la Playlist avec le film complet et les sketchs dissociés.