Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Chacun de mes visages / Each of my Faces
Lire le texte | Diaporama | Retour à la galerie

  • CDM number 01
  • CDM number 02
  • CDM number 90
  • CDM number 03
  • CDM number 04
  • CDM number 05
  • CDM number 85
  • CDM number 06
  • CDM number 07
  • CDM number 08
  • CDM number 87
  • CDM number 09
  • CDM number 21
  • CDM number 75
  • CDM number 11
  • CDM number 12
  • CDM number 72
  • CDM number 13
  • CDM number 14
  • CDM number 15
  • CDM number 16
  • CDM number 17
  • CDM number 18
  • CDM number 19
  • CDM number 20
  • CDM number 22
  • CDM number 23
  • CDM number 10
  • CDM number 24
  • CDM number 25
  • CDM number 26
  • CDM number 27
  • CDM number 28
  • CDM number 29
  • CDM number 30
  • CDM number 31
  • CDM number 81
  • CDM number 91
  • CDM number 34
  • CDM number 79
  • CDM number 35
  • CDM number 36
  • CDM number 37
  • CDM number 38
  • CDM number 39
  • CDM number 40
  • CDM number 42
  • CDM number 43
  • CDM number 44
  • CDM number 32
  • CDM number 88
  • CDM number 46
  • CDM number 83
  • CDM number 47
  • CDM number 48
  • CDM number 50
  • CDM number 51
  • CDM number 89
  • CDM number 53
  • CDM number 54
  • CDM number 49
  • CDM number 55
  • CDM number 56
  • CDM number 57
  • CDM number 58
  • CDM number 59
  • CDM number 78
  • CDM number 71
  • CDM number 61
  • CDM number 52
  • CDM number 73
  • CDM number 64
  • CDM number 66
  • CDM number 68
  • CDM number 65
  • CDM number 70
  • CDM number 77
  • CDM number 63
  • CDM number 74
  • CDM number 60
  • CDM number 19a
  • CDM number 69
  • CDM number 62
  • CDM number 86
  • CDM number 45
  • CDM number 67
  • CDM number 41
  • CDM title

  • Frise de 91 photographies à ce jour

    Formats et techniques :
    Série H 16,5 X L 13 cm, tirages argentiques couleur contrecollés sur PVC, limité à cinq exemplaires.

    Série prestige H 30 X L 20 cm, tirages giclée sur papier archive contrecollés sur carton neutre, limité à trois exemplaires.

    Cet ensemble qui se compose aujourd'hui de 91 autoportraits ou portraits de Mireille Loup - mis en scène ou non - peut se percevoir comme une recherche autobiographique éclatée.
    Il y est question d'une recherche critique sur son identité et d’une exploration des différentes expressions stylistiques de l'art du portrait, du dispositif de la Renaissance jusqu'à la façon Studio Harcourt, en passant par une mise en scène dérisoire d'elle-même qui n'est pas sans rappeler certains autoportraits de Cindy Sherman, sans le déploiement grandiloquent d'artifices tels que le costume ou le lieu.

    Le petit format, le nombre de portraits, la prise de vue très rapprochée, ainsi que la présentation en frise nous renvoient surtout à la complexité humaine voire à sa « comédie ». Cette série « constitue autant l'identité qu'elle la disperse » comme le remarque Paul Ardenne (1). « Ainsi, là où Alain ajoute, tout à faire resplendir les derniers feux de l’humanisme, "Il faut de l’ordre à l’intérieur de moi, il faut que tous ces monstres enchaînés fassent un homme, et non un fou aux cent visages", Mireille Loup se portera pour sa part à une perspective inverse : considérer pour ce qu’il est le désordre situé à l’intérieur de soi, cerner qui, au vrai, est ce fou (cette folle, pour la circonstance) aux cent visages.
    Le multiple du visage, justement. Chacun de mes visages (1992-...), une série photographique à rallonge, a été programmée dès la première image obtenue pour ne finir qu’à la mort de l’artiste (...) ».

    1 - Paul Ardenne, in Mireille Loup, catalogue, Editions Les filles du calvaire, Paris 1998

     Invitée à France Culture le 18 juillet 2012, dans Pas la peine de crier, une émission de Marie Richeux, Mireille Loup parle de la série Chacun de mes visages et de 53.77 exposée aux Rencontres d'Arles 2012. A partir de la 32ème minute. Avant, c'est l’écrivain Gilbert Léautier.

    Ecouter sur France Culture, Pas la peine de crier, émission de Marie Richeux

    A lire aussi, le texte de fond Mireille Loup, Autoportrait, autofiction : le je(u) et le masque, par Xavier Lambert (professeur à l'université de Toulouse) :

    L'oeuvre de Mireille Loup, Chacun de mes visages est présentée par l’artiste comme « une recherche autobiographique constituée par des portraits, mis en scène ou non, et des autoportraits. Il est question d'une recherche critique de son identité à travers la photographie et ses différents genres.» Cet ensemble de portraits pose les bases d'une recherche exploratoire où l'artiste s'interroge et se met en question. [...] Lire plus

     

    Chacun de mes visages / Each of my Faces
    Lire le texte | Retour à la galerie

    CDM number 01
    CDM number 01
    CDM number 02
    CDM number 02
    CDM number 90
    CDM number 90
    CDM number 03
    CDM number 03
    CDM number 04
    CDM number 04
    CDM number 05
    CDM number 05
    CDM number 85
    CDM number 85
    CDM number 06
    CDM number 06
    CDM number 07
    CDM number 07
    CDM number 08
    CDM number 08
    CDM number 87
    CDM number 87
    CDM number 09
    CDM number 09
    CDM number 21
    CDM number 21
    CDM number 75
    CDM number 75
    CDM number 11
    CDM number 11
    CDM number 12
    CDM number 12
    CDM number 72
    CDM number 72
    CDM number 13
    CDM number 13
    CDM number 14
    CDM number 14
    CDM number 15
    CDM number 15
    CDM number 16
    CDM number 16
    CDM number 17
    CDM number 17
    CDM number 18
    CDM number 18
    CDM number 19
    CDM number 19
    CDM number 20
    CDM number 20
    CDM number 22
    CDM number 22
    CDM number 23
    CDM number 23
    CDM number 10
    CDM number 10
    CDM number 24
    CDM number 24
    CDM number 25
    CDM number 25
    CDM number 26
    CDM number 26
    CDM number 27
    CDM number 27
    CDM number 28
    CDM number 28
    CDM number 29
    CDM number 29
    CDM number 30
    CDM number 30
    CDM number 31
    CDM number 31
    CDM number 81
    CDM number 81
    CDM number 91
    CDM number 91
    CDM number 34
    CDM number 34
    CDM number 79
    CDM number 79
    CDM number 35
    CDM number 35
    CDM number 36
    CDM number 36
    CDM number 37
    CDM number 37
    CDM number 38
    CDM number 38
    CDM number 39
    CDM number 39
    CDM number 40
    CDM number 40
    CDM number 42
    CDM number 42
    CDM number 43
    CDM number 43
    CDM number 44
    CDM number 44
    CDM number 32
    CDM number 32
    CDM number 88
    CDM number 88
    CDM number 46
    CDM number 46
    CDM number 83
    CDM number 83
    CDM number 47
    CDM number 47
    CDM number 48
    CDM number 48
    CDM number 50
    CDM number 50
    CDM number 51
    CDM number 51
    CDM number 89
    CDM number 89
    CDM number 53
    CDM number 53
    CDM number 54
    CDM number 54
    CDM number 49
    CDM number 49
    CDM number 55
    CDM number 55
    CDM number 56
    CDM number 56
    CDM number 57
    CDM number 57
    CDM number 58
    CDM number 58
    CDM number 59
    CDM number 59
    CDM number 78
    CDM number 78
    CDM number 71
    CDM number 71
    CDM number 61
    CDM number 61
    CDM number 52
    CDM number 52
    CDM number 73
    CDM number 73
    CDM number 64
    CDM number 64
    CDM number 66
    CDM number 66
    CDM number 68
    CDM number 68
    CDM number 65
    CDM number 65
    CDM number 70
    CDM number 70
    CDM number 77
    CDM number 77
    CDM number 63
    CDM number 63
    CDM number 74
    CDM number 74
    CDM number 60
    CDM number 60
    CDM number 19a
    CDM number 19a
    CDM number 69
    CDM number 69
    CDM number 62
    CDM number 62
    CDM number 86
    CDM number 86
    CDM number 45
    CDM number 45
    CDM number 67
    CDM number 67
    CDM number 41
    CDM number 41
    CDM title
    CDM title

    Frise de 91 photographies à ce jour

    Formats et techniques :
    Série H 16,5 X L 13 cm, tirages argentiques couleur contrecollés sur PVC, limité à cinq exemplaires.

    Série prestige H 30 X L 20 cm, tirages giclée sur papier archive contrecollés sur carton neutre, limité à trois exemplaires.

    Cet ensemble qui se compose aujourd'hui de 91 autoportraits ou portraits de Mireille Loup - mis en scène ou non - peut se percevoir comme une recherche autobiographique éclatée.
    Il y est question d'une recherche critique sur son identité et d’une exploration des différentes expressions stylistiques de l'art du portrait, du dispositif de la Renaissance jusqu'à la façon Studio Harcourt, en passant par une mise en scène dérisoire d'elle-même qui n'est pas sans rappeler certains autoportraits de Cindy Sherman, sans le déploiement grandiloquent d'artifices tels que le costume ou le lieu.

    Le petit format, le nombre de portraits, la prise de vue très rapprochée, ainsi que la présentation en frise nous renvoient surtout à la complexité humaine voire à sa « comédie ». Cette série « constitue autant l'identité qu'elle la disperse » comme le remarque Paul Ardenne (1). « Ainsi, là où Alain ajoute, tout à faire resplendir les derniers feux de l’humanisme, "Il faut de l’ordre à l’intérieur de moi, il faut que tous ces monstres enchaînés fassent un homme, et non un fou aux cent visages", Mireille Loup se portera pour sa part à une perspective inverse : considérer pour ce qu’il est le désordre situé à l’intérieur de soi, cerner qui, au vrai, est ce fou (cette folle, pour la circonstance) aux cent visages.
    Le multiple du visage, justement. Chacun de mes visages (1992-...), une série photographique à rallonge, a été programmée dès la première image obtenue pour ne finir qu’à la mort de l’artiste (...) ».

    1 - Paul Ardenne, in Mireille Loup, catalogue, Editions Les filles du calvaire, Paris 1998

     Invitée à France Culture le 18 juillet 2012, dans Pas la peine de crier, une émission de Marie Richeux, Mireille Loup parle de la série Chacun de mes visages et de 53.77 exposée aux Rencontres d'Arles 2012. A partir de la 32ème minute. Avant, c'est l’écrivain Gilbert Léautier.

    Ecouter sur France Culture, Pas la peine de crier, émission de Marie Richeux

    A lire aussi, le texte de fond Mireille Loup, Autoportrait, autofiction : le je(u) et le masque, par Xavier Lambert (professeur à l'université de Toulouse) :

    L'oeuvre de Mireille Loup, Chacun de mes visages est présentée par l’artiste comme « une recherche autobiographique constituée par des portraits, mis en scène ou non, et des autoportraits. Il est question d'une recherche critique de son identité à travers la photographie et ses différents genres.» Cet ensemble de portraits pose les bases d'une recherche exploratoire où l'artiste s'interroge et se met en question. [...] Lire plus