Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Une Femme de 30 ans
Lire le texte | Diaporama | Retour à la galerie

  • Untitled # 026
  • Untitled # 028
  • Untitled # 030
  • Untitled # 034
  • Untitled # 036
  • Untitled # 037
  • Untitled # 045
  • Untitled # 054
  • Untitled # 055
  • Untitled # 060
  • Untitled # 061
  • Untitled # 067
  • Untitled # 073
  • Untitled # 077
  • Untitled # 086
  • Untitled # 099
  • Untitled # 115
  • Untitled # 144
  • Untitled # 155
  • Untitled # 164
  • Untitled # 158
  • Untitled # 172
  • Untitled # 166
  • mother

  • Installation visuelle et sonore

    Bande sonore diffusée sur dix lecteurs CD individuels avec casques. Durée : 55 '
    Vidéo diffusée en boucle sur moniteur. Durée : 27 '
    Diaporama sonore diffusé en boucle sur vidéo projecteur, version française originale. Durée : 55 '
    Publication Une femme de trente ans, Filigranes éditions, 2001
    Site Internet : Une femme de 30 ans réalisé en Flash animé, en collaboration avec Sébastien Lopez et Fabien Nalin.

    Dispositif Photographique : 132 photographies en frise et 6 photographies de grand format.

    Formats et technique : H 60 X L 90 cm et H 90 X L 60 cm, tirages couleur Lambda, contrecollés sur Dibond, encadrement bois exotique et verre et H 20 X L 30 cm et H 30 X L 20 cm, tirages hexachromes pigmentaires sur papier archive, contrecollés sur carton neutre et aimant.

    Limité à 5 exemplaires chaque.

    Une femme de trente ans propose une reconstitution de la vie d'une héroïne qui se cristallise en une enquête policière autour de sa disparition. Au travers d'une installation, issue d'une nouvelle écrite par l'artiste, impliquant photographie, son et vidéo, le spectateur est invité à entrer dans l'intimité de cette femme. La bande sonore nous donne à entendre ses récréations, douleurs, colères, phantasmes et remises en question. Les photographies nous montrent ses différents visages dans une errance géographique où l'homme, s'il est souvent présent, reste non-identifiable - hors-champ ou flou -, tandis que les témoignages vidéo sculptent une perception aléatoire de son profil social. Au spectateur de reconstruire le personnage, il peut d'ailleurs aborder cette installation à sa guise car elle comporte de nombreux points d'entrée et de sortie.

    Ce travail a débuté fin 1999, un siècle et demi après la mort de Honoré de Balzac, auteur de " La femme de trente ans " (1842). La complicité et la lucidité de l'écrivain sur la condition féminine au 19ème siècle a renvoyé l'artiste dans un questionnement contemporain. En effet, l'héroïne de Mireille Loup se situe trente ans après mai 68 et l'avènement du féminisme. Elle soulève ainsi les positionnements possibles d'une femme d'aujourd'hui dans une ère qu'on pourrait nommer post-féministe, son identité de fille ou de mère, la place et la réponse de l'homme dans cette époque nouvelle.

    Pour ce faire, l'artiste a pris le modèle d'une femme urbaine et française qui s'inspire de trois femmes différentes, comme Balzac pour son héroïne. "Cette femme n'est pas extraordinaire. Vous la croisez tous les jours dans la rue. Mais son regard critique, ses désirs les plus vicieux, les mots qu'elle utilise lorsqu'elle est seule, d'elle en toute sincérité, vous ignorez tout." Cette phrase de Mireille Loup appellera celle de Balzac : "Si pour vous la vie n'est que surface à effleurer, voici votre monde. Contentez-vous de ces phrases insignifiantes, de ces ravissantes grimaces, et ne demandez pas un sentiment dans les cœurs."

    On remarquera d'ailleurs que le narrateur de la nouvelle écrite par M. Loup est un homme, complice de l'héroïne, tout comme Balzac se faisait le complice des pensées de Julie. Et tandis que celle-ci se faisait coupable à loisir de tous ses désirs, l'héroïne de Mireille Loup apprend la déculpabilité.

    Une Femme de 30 ans
    Lire le texte | Retour à la galerie

    Untitled # 026
    Untitled # 026
    Untitled # 028
    Untitled # 028
    Untitled # 030
    Untitled # 030
    Untitled # 034
    Untitled # 034
    Untitled # 036
    Untitled # 036
    Untitled # 037
    Untitled # 037
    Untitled # 045
    Untitled # 045
    Untitled # 054
    Untitled # 054
    Untitled # 055
    Untitled # 055
    Untitled # 060
    Untitled # 060
    Untitled # 061
    Untitled # 061
    Untitled # 067
    Untitled # 067
    Untitled # 073
    Untitled # 073
    Untitled # 077
    Untitled # 077
    Untitled # 086
    Untitled # 086
    Untitled # 099
    Untitled # 099
    Untitled # 115
    Untitled # 115
    Untitled # 144
    Untitled # 144
    Untitled # 155
    Untitled # 155
    Untitled # 164
    Untitled # 164
    Untitled # 158
    Untitled # 158
    Untitled # 172
    Untitled # 172
    Untitled # 166
    Untitled # 166
    mother
    mother

    Installation visuelle et sonore

    Bande sonore diffusée sur dix lecteurs CD individuels avec casques. Durée : 55 '
    Vidéo diffusée en boucle sur moniteur. Durée : 27 '
    Diaporama sonore diffusé en boucle sur vidéo projecteur, version française originale. Durée : 55 '
    Publication Une femme de trente ans, Filigranes éditions, 2001
    Site Internet : Une femme de 30 ans réalisé en Flash animé, en collaboration avec Sébastien Lopez et Fabien Nalin.

    Dispositif Photographique : 132 photographies en frise et 6 photographies de grand format.

    Formats et technique : H 60 X L 90 cm et H 90 X L 60 cm, tirages couleur Lambda, contrecollés sur Dibond, encadrement bois exotique et verre et H 20 X L 30 cm et H 30 X L 20 cm, tirages hexachromes pigmentaires sur papier archive, contrecollés sur carton neutre et aimant.

    Limité à 5 exemplaires chaque.

    Une femme de trente ans propose une reconstitution de la vie d'une héroïne qui se cristallise en une enquête policière autour de sa disparition. Au travers d'une installation, issue d'une nouvelle écrite par l'artiste, impliquant photographie, son et vidéo, le spectateur est invité à entrer dans l'intimité de cette femme. La bande sonore nous donne à entendre ses récréations, douleurs, colères, phantasmes et remises en question. Les photographies nous montrent ses différents visages dans une errance géographique où l'homme, s'il est souvent présent, reste non-identifiable - hors-champ ou flou -, tandis que les témoignages vidéo sculptent une perception aléatoire de son profil social. Au spectateur de reconstruire le personnage, il peut d'ailleurs aborder cette installation à sa guise car elle comporte de nombreux points d'entrée et de sortie.

    Ce travail a débuté fin 1999, un siècle et demi après la mort de Honoré de Balzac, auteur de " La femme de trente ans " (1842). La complicité et la lucidité de l'écrivain sur la condition féminine au 19ème siècle a renvoyé l'artiste dans un questionnement contemporain. En effet, l'héroïne de Mireille Loup se situe trente ans après mai 68 et l'avènement du féminisme. Elle soulève ainsi les positionnements possibles d'une femme d'aujourd'hui dans une ère qu'on pourrait nommer post-féministe, son identité de fille ou de mère, la place et la réponse de l'homme dans cette époque nouvelle.

    Pour ce faire, l'artiste a pris le modèle d'une femme urbaine et française qui s'inspire de trois femmes différentes, comme Balzac pour son héroïne. "Cette femme n'est pas extraordinaire. Vous la croisez tous les jours dans la rue. Mais son regard critique, ses désirs les plus vicieux, les mots qu'elle utilise lorsqu'elle est seule, d'elle en toute sincérité, vous ignorez tout." Cette phrase de Mireille Loup appellera celle de Balzac : "Si pour vous la vie n'est que surface à effleurer, voici votre monde. Contentez-vous de ces phrases insignifiantes, de ces ravissantes grimaces, et ne demandez pas un sentiment dans les cœurs."

    On remarquera d'ailleurs que le narrateur de la nouvelle écrite par M. Loup est un homme, complice de l'héroïne, tout comme Balzac se faisait le complice des pensées de Julie. Et tandis que celle-ci se faisait coupable à loisir de tous ses désirs, l'héroïne de Mireille Loup apprend la déculpabilité.